Comment parler aux gens qui ont des problèmes de santé financière ?

Pour ceux qui vivent un grave problème d’endettement, le stress et les sentiments d’isolement sont particulièrement aigus. De récentes études démontrent que ceux qui souffrent des troubles de santé mentale souffrent également de problèmes de santé financière. La stigmatisation sociale autour de ces problèmes ne fait qu’empirer la donne. Plusieurs dissimulent leurs problèmes, ayant trop honte de demander de l’aide.

Les campagnes de sensibilisation sociale comme #BellCause nous aident à mieux comprendre la maladie mentale ainsi qu’à mieux parler avec ceux qui en sont atteints. Des gestes simples comptent. Quand on sait écouter, fait attention aux mots qu’on emploie et pose les bonnes questions, on peut faire une énorme différence.

En effet, plus on se renseigne, plus on comprend à quel point le dialogue est essentiel. C’est pourquoi une réflexion sur la manière dont nous parlons d’argent ne peut que bénéficier ceux qui vivent des troubles de santé financière.

Quels sont les points sensibles qu’il faut éviter ou les mots d’encouragement que vous pouvez utiliser pour contribuer positivement à leur parcours ?

Voici quelques conseils pour vous aider à créer un rapport de confiance avec les gens autour de vous pour qu’ils se sentent plus à l’aise à l’idée de partager leurs inquiétudes.

1. Ayez conscience de votre privilège financier

 
C’est toujours une bonne idée de vous rappeler que les gens sont tous différents; toute situation financière est unique. En évitant des comparaisons faciles et en faisant attention à la manière dont on parle d’argent avec les autres, on peut les mettre à l’aise et leur donner le sentiment qu’ils peuvent s’ouvrir à nous s’ils le veulent. Êtes-vous tenté de vous plaindre de combien vous devez en impôts ou que vous ne pouvez partir qu’une seule fois en vacances cette année ? Assurez-vous que vous êtes conscients de comment les gens pourraient recevoir vos propos, surtout ceux qui ont des problèmes beaucoup plus graves que les vôtres.

2. Sachez que les problèmes financiers des gens ne sont pas nécessairement de leur faute

 
Parfois, il arrive que les gens manquent d’empathie ou de compréhension à l’égard de ceux qui traversent des problèmes financiers. Ils croient que leurs troubles sont tout simplement de leur faute. Certains a priori les aident à diminuer une difficulté financière : « Ils ont choisi la mauvaise carrière. » « Ils auraient dû essayer plus fort à l’école. » « Ils manquent de volonté. » En effet, on nous apprend souvent que la réussite des gens est directement liée aux efforts qu’ils fournissent, et que d’autres phénomènes hors de leur contrôle ont peu d’influence sur leur situation financière. Plus souvent qu’autrement, c’est plus compliqué qu’on ne le pense. Qui plus est, en perpétuant ces idées et croyances, vous risquez de semer le doute sur votre capacité à compatir aux problèmes des autres. Peut-être un ami, un collègue ou un membre de votre famille éviterait-il de venir vers vous en cas de besoin.

Les gestes simples comptent. Quand on sait écouter, fait attention aux mots qu’on emploie et pose les bonnes questions, on peut faire une énorme différence pour quelqu’un qui traverse une période difficile.

3. Ne poussez pas les gens à la dépense

 
Lorsqu’une personne essaie de reprendre le contrôle sur ses finances, elle hésite vraisemblablement à faire des dépenses inutiles. Vous devriez les encourager à prendre ces démarches positives. Si vous connaissez quelqu’un qui exprime de la réticence à dépenser de l’argent pour participer à une activité, soyez ouvert à l’idée de proposer des options moins dispendieuses. Vous ne voulez pas leur donner l’impression qu’il faut dépenser pour profiter de votre compagnie.

4. Au lieu de sermonner, menez par l’exemple

 
L’argent, c’est une des conversations les plus délicates qui soient. Aussi faut-il garder à l’esprit que les conseils en matière d’argent passent souvent mal. Les gens risquent d’interpréter vos commentaires comme une insulte ou une attaque personnelle. Au lieu de sermonner quelqu’un ou de juger leurs habitudes financières, faites preuve des comportements qui, selon vous, aideraient cette personne, et partagez ouvertement vos expériences et défis. Avez-vous réalisé une économie importante ? Avez-vous renoncé à faire un achat parce que vous n’en aviez pas vraiment besoin ? Faites part de ces belles choses. Presque tout le monde peut s’identifier au désir de réduire sa consommation et d’éviter des dépenses inutiles. Pour quelqu’un qui a des difficultés financières, ce genre de discours peut les aider à se sentir moins seuls.

5. Rendez explicite votre désir de les écouter et de les aider

 
Peu importe la relation, il n’y a aucun mal à rappeler à quelqu’un que vous êtes là pour l’aider et discuter. Rendez explicite votre capacité d’écoute. Pour quelqu’un qui vit un moment difficile, tant sur le plan psychologique que financier, c’est extrêmement réconfortant de savoir qu’on n’a pas à refouler sa détresse ou à faire semblant que tout va bien. La patience et l’empathie peuvent l’inciter à prendre des mesures concrètes pour améliorer sa situation financière.

6. Connaissez les ressources à leur disposition

 
Si vous arrivez à un stade où un ami ou un membre de votre famille arrive à partager avec vous ses problèmes financiers, une connaissance des bonnes ressources rendra leur parcours beaucoup moins intimidant.

Si son employeur offre un Programme d’aide aux employés (PAE), aidez-le à explorer cette ressource. Sinon, l’ACSM peut vous aider à trouver un programme de soutien dans votre région. En visitant un de nos bureaux BDO, nous pouvons également vous fournir une liste de ressources locales et vous aider à trouver l’aide qui convient. En fin de compte, un syndic autorisé en insolvabilité est une source fiable et empathique en toute matière relative à l’endettement.

Mettre fin à la stigmatisation et à la honte autour de la santé mentale et financière est l’un des moyens les plus simples d’aider vos proches à parler, à reconnaître un problème et à trouver des solutions. Avez-vous aidé quelqu’un à traverser une difficulté financière ? Joignez-vous à notre conversation sur Facebook ou Twitter .